L'hygiène des mains

Adoptez les
bons gestes

80% des maladies infectieuses
se transmettent par les mains


Les mains et les ongles sont les cibles privilégiées de la contamination microbienne, de par leur évidente exposition. Les mains accueillent de fait un nombre considérable (104 - 108 par cm²) de micro-organismes potentiellement dangereux.
Le danger réside dans la facilité et rapidité avec laquelle les mains vont contaminer tout ce qu’elles touchent.

Les mains : vecteur majeur de transmission des microbes


De par leur évidente exposition, les mains, mais également les ongles, sont les cibles privilégiées de la contamination microbienne. En effet, nos mains sont porteuses d’un nombre considérable de micro-organismes, dont certains sont potentiellement dangereux. De plus, elles nous servent à interagir avec notre environnement rempli de microbes, et le danger réside dans la facilité ainsi que la rapidité avec laquelle elles vont contaminer tout ce qu’elles touchent. Selon une étude réalisée par une chaîne de restauration rapide, on estime que 25% des individus sont porteurs sur leurs mains de la bactérie Escherichia coli (responsable de la gastroentérite) en sortant des toilettes, alors qu'ils n'étaient que 4% en y entrant. De plus, Santé Publique France rappelle que 80% des microbes se transmettent par les mains. Enfin, un sondage a montré que plus d’un français sur 3 ne le lave pas les mains en sortant des toilettes et que seulement 1/3 de la population se lave les mains après s’être mouchée ou après avoir pris les transports en commun. (Source : BVA) Cette mauvaise hygiène des mains explique que les infections comme le rhume, la grippe, la bronchite ou la bronchiolite se propagent à grande vitesse chaque hiver. En effet, nous comptons environ 2,5 millions de Français touchés par ces maladies infectieuses chaque hiver.

A noter, la transmission peut se faire de plusieurs façons :

  • Par contact direct : en serrant la main à une autre personne qui est contaminée par exemple ;
  • Par contact indirect : en touchant une poignée de porte, un interrupteur, un billet de banque ou tout autre objet contaminé ;
  • Par autocontamination : en portant vos mains sales à la bouche, dans les yeux ou vers le nez.

Le lavage des mains : un geste simple contre la transmission des microbes

Afin de limiter la transmission des bactéries et réduire les infections courantes, une bonne hygiène des mains est primordiale. Le lavage des mains est le geste le plus simple et efficace. Il est donc indispensable d’adopter les bons réflexes et de sensibiliser ses proches, notamment les enfants, à l’importance de ce geste.

A quelle fréquence se laver les mains ?

Pour une bonne désinfection des mains, un nettoyage est préconisé plusieurs fois par jour. Quand elles sont sales évidemment, mais également dans des situations plus spécifiques comme :

  • Avant et après le repas mais aussi avant de cuisiner ;
  • Après s’être mouché ou après avoir toussé ;
  • Après avoir pris les transports en commun ;
  • Avant de porter ses mains à son visage ;
  • En arrivant au bureau et en rentrant à la maison ;
  • Avant de donner à manger ou de s’occuper des soins d’un enfant ;
  • Après avoir fréquenté un lieu public et touché des surfaces potentiellement contaminées comme les poignées de portes, les interrupteurs, les rampes d’escalier, les distributeurs de billets ;
  • En sortant des toilettes ;
  • Après avoir caressé un animal…

Les bons gestes à adopter pour un nettoyage des mains efficace

Se laver les mains semble simple comme bonjour, pourtant il est essentiel d’adopter les bons gestes pour éliminer efficacement les microbes. Cela passe à la fois par un savonnage, un frottage, un rinçage et un séchage :

  • Avant toute chose, pensez à enlever vos bijoux qui peuvent être des nids à microbes et à les nettoyer également ;
  • Mouillez-vous abondamment les mains sous l’eau. L’eau froide sera tout aussi efficace que l’eau chaude, puisque c’est le temps et la façon de nettoyer qui compte ;
  • Versez du savon dans la paume de votre main ;
  • Frottez vos mains pendant minimum 30 secondes en insistant bien sur chaque endroit : paume contre paume, dos de la main, entre les doigts, le dos des doigts, les pouces, le bout des doigts et les ongles ;
  • Rincez abondamment sous l’eau ;
  • Séchez vos mains avec une serviette propre ou un essuie-main à usage unique ou même à l’air libre ;
Fermez le robinet en vous aidant de la serviette ou de l’essuie-main pour ne pas vous contaminer de nouveau avec les bactéries présentes sur celui-ci.

Astuce : pour une désinfection des mains efficace et tout en douceur, vous pouvez utiliser un savon désinfectant main Sanytol.

L’utilisation du gel hydroalcoolique          

A l’extérieur, il n’est pas toujours facile de trouver un point d’eau pour se laver les mains. Pour remédier à cette problématique optez pour un gel hydroalcoolique, qui est le seul produit sans rinçage ni séchage à détruire 99,9% des microbes présents sur les mains.

Adoptez les mêmes gestes que pour un lavage à l’eau et au savon, en frottant vos mains jusqu’à ce qu’elles soient bien sèches.

A noter, pour des mains saines, partout et tout le temps, vous pouvez utiliser les gels désinfectants mains Sanytol ou les lingettes désinfectantes, dont le format pocket est ultra pratique à transporter. Et parce que des mains abîmées peuvent être une porte d’entrée pour les bactéries, les gels hydroalcooliques SANYTOL contiennent des agents hydratants, afin de convenir même aux peaux les plus sensibles.

Si les gels hydroalcooliques sont pratiques lors de vos déplacements ou en l’absence d’un point d’eau, ils ne remplaceront pas un lavage des mains à l’eau et au savon. En effet, s’il élimine les microbes, le gel hydroalcoolique n’a pas de propriétés nettoyantes et ne va donc pas laver les mains.

Il est donc à utiliser sur des mains propres et seulement comme une alternative ponctuelle à un lavage des mains au savon. De plus, les gels SANYTOL ont une texture agréable, un parfum doux et léger en respectant les normes et le bon pourcentage d’alcool afin d’assurer son efficacité.

Découvrez les autres zones à désinfecter

tous nos conseils
& astuces

Nos conseils pour une routine ménage efficace avec un animal de compagnie

En France, 1 foyer sur 2 possède un animal de compagnie. Les chats arrivent en première position (14.2 millions), suivis des chiens (7.6 millions) puis des oiseaux (4.7 millions). Sans parler des reptiles et des petits rongeurs (hamsters, cochons d’Inde…) ! Et si les animaux de compagnie apportent un grand bol d’amour à leur propriétaire, ils amènent aussi avec eux leur lot de microbes… Dans ces circonstances, pour garder un environnement sain, aussi bien pour vous que pour votre boule de poils, vous avez tout intérêt à mettre en place une bonne routine ménage. SANYTOL, spécialiste de la désinfection sans javel, a justement plus d’un tour dans son sac pour vous aider à garder une maison propre, même en présence d’un animal !

Lire les conseils