Quelle est la différence entre un parasite, une bactérie et un microbe ?

  • • Partager sur

Derrières les différentes maladies infectieuses que nous attrapons tout au long de l’année, se trouvent des petits agents infectieux appelés microbes. Ce terme rassemble à la fois les virus, les bactéries, les champignons et les parasites. S’ils peuvent tous nous rendre malades, ils ne le font pas de la même façon. Afin de combattre ces divers micro-organismes, il est important de savoir les reconnaitre et de faire la différence entre un virus et une bactérie par exemple. Nous vous expliquons tout dans cet article !

Derrières les différentes maladies infectieuses que nous attrapons tout au long de l’année, se trouvent des petits agents infectieux appelés microbes. Ce terme rassemble à la fois les virus, les bactéries, les champignons et les parasites. S’ils peuvent tous nous rendre malades, ils ne le font pas de la même façon. Afin de combattre ces divers micro-organismes, il est important de savoir les reconnaitre et de faire la différence entre un virus et une bactérie par exemple. Nous vous expliquons tout dans cet article !

Qu’est-ce qu’une bactérie ?

Les bactéries sont des micro-organismes unicellulaires, autonomes et qui ne possèdent pas de noyau. Elles sont donc appelées procaryotes. Les bactéries sont capables d’assumer les fonctions propres au vivant c’est-à-dire : se reproduire, transmettre de l’information génétique et puiser de l’énergie dans l’environnement. Une différence de taille entre un virus et une bactérie : cette dernière est capable de se reproduire par division cellulaire, c’est-à-dire qu’une cellule mère va donner deux cellules filles. En bref, une bactérie se multiplie !

De plus, les bactéries sont 50 fois plus fines qu’un cheveu et peuvent prendre une forme ronde, en spirale ou allongée, en fonction de la famille à laquelle elles appartiennent.

Première forme de vie apparue sur terre, les bactéries ne sont pas toutes pathogènes, bien au contraire ! Certaines sont utiles au bon fonctionnement de l’organisme. C’est le cas des bactéries présentes dans le système digestif qui forment ce que l’on appelle le microbiote, ou encore celles présentes à la surface de la peau pour nous protéger des infections.

En revanche, certaines bactéries sont néfastes et peuvent être à l’origine de plusieurs maladies : angines, infections urinaires, tuberculose, choléra, coqueluche, bronchite, otite, ulcère de l’estomac… Le traitement repose principalement sur la prise d’antibiotiques.

A noter, les bactéries ont plusieurs modes de transmissions : par ingestion d’eau ou de nourriture contaminée, par voie aérienne si une personne tousse ou éternue ou encore en touchant une surface contaminée.

Qu’est-ce qu’un virus ?

Première différence entre le virus et la bactérie : il est beaucoup plus petit et possède une structure très simple qui se limite à une capsule de protéine qui protège un brin de matériel génétique (ARN ou ADN). Le virus n’est pas autonome et a besoin, au même titre qu’un parasite, d’entrer dans une cellule hôte pour vivre et se multiplier. Il est donc capable d’infecter tous les êtres vivants, y compris les bactéries présentes dans l’organisme. Une fois dans la cellule, le virus oblige celle-ci à produire d’autres copies du virus, qui seront ensuite libérées et iront infecter d’autres cellules.

Nous sommes très souvent exposés à des virus mais nous ne tombons pas malades à chaque fois, car notre système immunitaire est capable d’en combattre certains. Parmi les maladies transmises par les virus, nous retrouvons notamment : la grippe, la varicelle, la mononucléose, le rhume, la gastroentérite, l’herpès… mais aussi des pathologies plus graves comme le sida ou encore la variole.

A noter, les virus possèdent plusieurs modes de transmissions : par voie aérienne dans les postillons d’une personne infectée qui va éternuer ou tousser près de nous ou en touchant une surface contaminée avant de mettre nos mains à la bouche ou vers les yeux.

Qu’est-ce qu’un parasite ?

Le parasite présente la particularité de ne pouvoir vivre qu’aux dépends d’un organisme hôte. Il va s’y installer de façon permanente ou temporaire, pendant une phase de son cycle de vie. Il peut vivre en symbiose avec cet hôte et d’autres fois il peut l’infecter, l’affaiblir et provoquer des maladies parasitaires appelées parasitoses. Il existe 3 grandes catégories de parasites :

  • Les protozoaires (unicellulaire) : toxoplasmose, paludisme ;
  • Les métazoaires (pluricellulaires) : teania ;
  • Les arthropodes : arachnides (gale), insectes (morpions, poux), qui servent souvent de vecteur pour le transport du parasite

Les parasites protozoaires sont considérés comme des microbes car ils sont invisibles à l’œil nu et à l’origine de maladies infectieuses. C’est d’ailleurs un parasite de cette famille qui est responsable de la maladie infectieuse la plus fréquente et la plus grave chez l’homme : le paludisme.  

D’autres, comme les tiques et les vers, sont des organismes beaucoup plus volumineux.

Leur transmission se fait principalement par l’ingestion du parasite via des aliments ou de l’eau ou à l’aide d’un vecteur comme une piqure de moustique.

A noter : même si les parasites protozoaires sont considérés comme des microbes, les produits SANYTOL ne peuvent pas les éliminer car ils nécessitent un traitement tout particulier.

Comment prévenir les infections bactériennes, parasitaires ou virales ?

Si nous disposons de traitements efficaces pour certaines de ces infections, le mieux reste d’agir en amont pour limiter les risques de contamination :

  • Lavez-vous régulièrement les mains à l’eau savonneuse avant de manger, après avoir touché des surfaces potentiellement contaminées, en sortant des toilettes… SANYTOL propose des gels lavants désinfectants et des gels hydroalcooliques; idéal si vous n’avez pas accès à un point d’eau. Ces derniers éliminent 99,9% des virus, bactéries et champignons pour des mains propres et saines ;
  • Nettoyez régulièrement les sols et les surfaces de la maison. Nous vous conseillons les produits SANYTOL pour la maison, qui vont non seulement nettoyer mais également désinfecter en profondeur. Ils détruisent 99,9% des virus, champignons et bactéries présents sur les surfaces, pour une santé préservée et un environnement plus sain ;
  • Lavez vos fruits et légumes avant de cuisiner et faites bien cuire votre viande, afin d’éviter les parasites comme le ver solitaire.

Ces articles pourraient aussi
vous interesser

endroits les plus sales de la maison

Les 9 endroits les plus sales de votre maison

Les études le prouvent, nos maisons sont de véritables nids à microbes. Et ceux-ci ne se cachent pas toujours là où on les attend. Résultat : on oublie souvent de bien nettoyer et de désinfecter de…

Lire la suite

Laver ses chaussures en machine à laver

Comment laver ses chaussures au lave-linge ?

Vos chaussures sont sales et vous voulez leur redonner un coup de jeune ? Vos baskets sentent mauvais ? Découvrez nos conseils pour les laver en machine et les retrouver comme neuves !

Lire la suite

contamination croisée cuisine

Contaminations croisées : de quoi s’agit-il et comment les éviter ?

La contamination croisée, vous connaissez ? C'est souvent elle qui est responsable de l'intoxication alimentaire, dont les symptômes sont vomissements, maux de ventre et diarrhée. C'est pour cela q…

Lire la suite